Icon
Clear Icon
Search Icon
Clear Icon
Search Icon
Clear Icon
Logo Icon
  • Promotions
  • Vélos
  • Composants
  • Textile
  • Équipements
  • We are Specialized
  • Support
  • Logo Icon
    Textile
    Arrow Back Icon
    Logo Icon
    We are Specialized
    Arrow Back Icon

    Dans les coulisses de la Team Specialized Gravity

    World Cup les Gets

    Nous avons suivi l’équipe Specialized Gravity lors de la manche de Coupe du Monde aux Gets. Entre tension, joie, excitation et déception, nous sommes rentrés dans l’intimité de l’équipe pour vous faire découvrir ses pilotes Loïc Bruni, Finn Iles et Christopher Grice.

    Team Specialized Gravity

    Loïc Bruni, pilote vedette

    Quatre titres de champion du monde de descente. Voilà comment résumer en une phrase la carrière de Loïc Bruni. 10ème à Leogang sur la 1re manche de Coupe du Monde il y a 3 semaines, le pilote de l’équipe Specialized Gravity arrive aux Gets avec des ambitions retrouvées, se sentant de mieux en mieux après sa blessure au pied. Chronologie d’une semaine folle pour le pilote français.

    La Track Walk, passage obligatoire

    Mercredi – 13 h

    Il est à peine 11 heures lorsque nous arrivons aux Gets. Une montée en télécabine plus tard, nous apercevons Loïc Bruni, bâton en main et sourire aux lèvres, descendre vers nous. Le quadruple champion du monde est accompagné de son staff et de Christopher Grice, le jeune prodige concourant encore chez les juniors. Pas de Finn Iles à l’horizon. Le pilote canadien, coéquipier mais aussi rival de Loïc Bruni, reconnaît la piste de son côté.

    La Track Walk, c’est le passage obligatoire pour les pilotes et ce qui marque le début de la semaine de DH. Choisir ses lignes, repérer les pièges, les portions où l’on peut récupérer et celles où l’on doit en remettre, évaluer les road gaps, voilà tout ce que permet une descente à pied. Aujourd’hui, c’est très boueux et les pilotes manquent à plusieurs reprises de glisser. La piste est large et le choix des lignes pose débat. Loïc Bruni s’arrête régulièrement pour conseiller le jeune Christopher Grice, attentif face aux conseils du quadruple champion du monde français.

    Samedi – 13h30

    Finales

    L’ambiance est montée d’un cran dans le village des Gets. L’engouement autour de la DH est palpable et l’excitation autour de Loïc Bruni se fait sentir. Malgré une météo incertaine, ils sont nombreux à avoir fait le déplacement pour encourager le pilote français et pour fêter comme il se doit une manche de Coupe du Monde à domicile. Au sein de l’équipe Specialized Gravity, l’atmosphère est plutôt détendue mais tous gardent un œil sur la météo, on annonce de la pluie sur les coups de 14h45.

    Comme il est de rigueur, les pilotes prendront le départ dans l’odre inverse du classement de la veille, obtenu lors des qualifications. Les premiers pilotes s’élancent sur une piste sèche et les chronos commencent à tomber. Thibaut Daprela, 33ème aux qualifications réalise un run canon et signe le meilleur chrono provisoire. Alors que les pilotes de la Team Specialized Gravity se préparent, les premières gouttes tombent sur la piste des Gets.