RÉGLAGE DE LA SUSPENSION

Une suspension bien réglée fait des merveilles et nous avons fait en sorte que ce résultat soit facile à atteindre. Vous serez plus rapide. Vous aurez plus de traction. Et surtout, vous serez plus confortable.

Une suspension bien réglée fait des merveilles et nous avons fait en sorte que ce résultat soit facile à atteindre. Vous serez plus rapide. Vous aurez plus de traction. Et surtout, vous serez plus confortable.

Pour commencer, nous allons régler le SAG (enfoncement) pour créer la géométrie et le mouvement de suspension adéquats. Ensuite, nous passerons aux amortisseurs pour que vous puissiez contrôler l'énergie du système et les mouvements du cadre. Mais pas d'inquiétude, nous vous avons facilité la tâche.

ÉTAPE N° 1

Réglage du SAG

Commençons par le plus évident : qu'est-ce que le SAG ? Facile : c'est le pourcentage d'enfoncement de la suspension sous votre poids lorsque vous êtes en position de pédalage. Le SAG est un élément clé de la configuration de la suspension car un SAG incorrectement défini affecte le comportement dynamique du vélo en détériorant sa géométrie et sa maniabilité. Nos ingénieurs conçoivent chaque vélo pour un SAG spécifique (processus Rx Tune). Même si cette valeur est définie pour être optimale, certains riders aguerris souhaiteront s'écarter légèrement de ces recommandations en fonction du terrain ainsi que du ressenti et des réactions attendues.

Conseils de réglage du SAG

1. Assurez-vous que tous les réglages d'amortissement sont sur « complètement ouvert » (se reporter à la section sur l'amortissement ci-après) avant de régler votre SAG.

2. N'oubliez pas de faire jouer la suspension pendant le gonflage pour égaliser la pression des deux côtés du ressort. Faites la jouer jusqu'à ce que la pression indiquée soit stable lorsque la suspension est en extension maximale.

3. Débranchez la pompe avant de contrôler le SAG. Sinon, les mesures de SAG ne seront pas correctes.

ÉTAPE N° 2

Réglage de l'amortissement

Chaque composant de la suspension contient de l'huile qui sert à moduler la vitesse de travail de la suspension. La résistance produite par l'huile est appelée « amortissement ». Nos ingénieurs optimisent les circuits d'amortissement de nos composants de suspension en fonction de deux caractéristiques générales : la compression et le rebond (également appelé détente). Il y a compression lorsque la suspension s’enfonce sous l'effet d'un choc ou des forces exercées par le pilote. Le rebond décrit la phase dans laquelle la suspension sort de l'état de compression et libère l'énergie et les forces accumulées.

Réaliser des ajustements

Chaque composant de la suspension possède au moins un dispositif de réglage. Chacun agit sur un facteur (la compression et le rebond), mais les composants plus haut de gamme peuvent offrir un plus grand nombre de réglages. Indépendamment de cela, l'amortissement se règle au moyen de boutons/molettes de réglage qui permettent de faire circuler l'huile avec plus ou moins de résistance selon le sens dans lequel vous les tournez. Le principe de fonctionnement est celui d'un robinet : en tournant dans le sens horaire, on ferme le robinet, ce qui restreint la circulation de l'huile. De même, en tournant la molette dans le sens antihoraire, on ouvre le robinet, ce qui favorise la circulation de l'huile. Chaque dispositif de réglage comporte normalement plusieurs positions appelées « clics » car on entend un déclic lorsqu'on le tourne. Logique, non ?

REMARQUE : Les recommandations d'amortissement décrites sous forme de « clics » font toujours référence au nombre de clics dans le sens antihoraire à partir de l'amortissement maximal (molette tournée à fond dans le sens horaire/de la fermeture).

Réglage de l'amortissement au rebond

Le réglage de l'amortissement au rebond (bouton généralement rouge, mais doré chez Öhlins) définit la vitesse à laquelle le ressort revient à la position de SAG d'origine. Nos ingénieurs recommandent des valeurs de rebond (RX Tune) principalement basées sur la raideur du ressort. Les utilisateurs avertis peuvent souhaiter s'écarter de ces recommandations en fonction du terrain, de leurs compétences ou de leurs préférences personnelles. Par exemple, si vous avez l'impression que votre vélo saute sur les obstacles au lieu de les absorber ou ne cesse d'osciller de haut en bas dans les descentes, vous devez ralentir le rebond. En revanche, si la suspension est dure et ne se détend pas assez rapidement (on parle de « packing » ou de lenteur de réaction), il faut accélérer le rebond.

Réglage de l'amortissement à la compression

L'ajustement de la compression (habituellement une roulette bleue) contrôle la sensibilité de la suspension sur différents types de terrain. Contrairement au rebond, l’ajustement de la compression variera par rapport au type de cycliste, au terrain et/ou aux préférences personnelles. Nos ingénieurs recommandent de débuter avec une compression minimale (tourner la roulette bleue en sens anti-horaire) et ensuite ajouter de la compression dépendant des préférences personnelles. Par exemple, si vous sentez que le vélo est trop mou, ou que la suspension cogne le fond trop facilement lors d’un impact, vous devrez augmenter la compression en tournant la roulette en sens horaire. Si vous perdez régulièrement la traction des pneus, ou que le vélo réagit de façon imprévisible en terrain plus technique, vous devrez réduire la compression en tournant la roulette en sens anti-horaire.

Glossaire

ALLER EN BUTÉE: Utiliser tout le débattement disponible de la suspension.

BROUTAGE: Mouvement maximal, ou sautillement de la roue.

COMPRESSION: Mouvement de suspension qui se produit lorsque la roue heurte un obstacle et comprime la suspension.

AMORTISSEMENT À LA COMPRESSION: Amortissement créé sur la course de compression lorsque la suspension se comprime.

AMORTISSEMENT: Résistance du fluide à la circulation. Force créée lorsque l'huile passe à travers des trous ou clapets.

PACKING: La suspension se détend lentement après s'être comprimée sur un obstacle, trop en tout cas pour absorber correctement l'obstacle suivant.

POGO: Rebond incontrôlé.

MAUVAISE TRACTION: Les roues ne suivent pas la trajectoire imprimée par le rider.

REBOND : Mouvement de suspension dans le sens de la détente. Il se produit lorsque le ressort oblige l'amortisseur, ou la fourche, à s'allonger.

AMORTISSEMENT AU REBONDAmortissement créé sur la course de rebond lorsque la suspension se détend.

SAG: Pourcentage d'affaissement de la suspension sous le poids du rider en position de pédalage.

RESSORT: Dispositif mécanique qui accumule et libère l'énergie selon son mouvement.

RAIDEUR: Poids nécessaire pour déformer un ressort. Plus la raideur est faible, plus le ressort est mou.

DÉBATTEMENT: Distance mesurée entre les limites haute et basse de la course de la suspension.