Depuis deux ans Nico Filippi s’entraîne avec un but en tête, réaliser le tour du Mont Blanc à VTT en établissant un temps de référence. Nous revenons avec lui sur cet effort hors du commun réalisé au guidon de son Specialized Epic Evo le 15 Juillet 2018, après 167 km, 8200 m de D+ en 19h19mn40s de VTT. 

TOUJOURS PLUS LONG, TOUJOURS PLUS LOIN

Inspiré par les Trails longue distance et les courses « Ultra », Nicolas Filippi a imaginé un nouveau type de challenge VTT.

« L’idée d’établir un record à VTT sur un périple longue distance m’est venue en 2016, inspirée par les records qui ont été régulièrement établis en Trail par Kilian Jornet par exemple » nous livre Nico. « Je me suis dit que cela serait sympa de lancer l’initiative en VTT, de médiatiser la chose, et pourquoi pas de créer un engouement pour que d’autres pratiquants s’y mettent. »

Nico a partagé l’idée avec Damien Rosso, ami et également photographe de Kilian Jornet qui a été immédiatement séduit par l’idée. Il s’en suivra alors une longue période de préparation : itinéraire, logistique, préparation du matériel, rien ne doit être laissé au hasard.

« À la base nous voulions faire le GR 20 mais nous nous sommes rendu compte que ça allait être compliqué à cause des portions trop techniques et des passages qui ne pourraient pas se faire à vélo. Nous avons cherché un parcours plus parlant qui était plus représentatif aux yeux des vététistes, c’est pour cette raison que nous sommes partis sur le Tour du Mont Blanc. »

L’itinéraire final retenu est très proche du parcours du célèbre Tour du Mont Blanc de l’UTMB (course Trail autour du Mont Blanc) mais réalisé dans le sens horaire pour favoriser les passages à vélos.
 

UN EXPLOIT SPORTIF MAIS ÉGALEMENT UNE AVENTURE HUMAINE

Douze mois, c’est le minimum de préparation nécessaire qu’il aura fallu à Nico pour préparer son aventure.

« En septembre dernier nous avions dû annuler notre première tentative à cause des conditions météos trop compliquées. Mais cette année supplémentaire n’a pas été de trop et nous a permis à mon équipe et à moi-même de peaufiner nos réglages et d’aller plus loin dans le détail. »

Dans sa préparation et pour le suivre le jour J, Nico a su s’entourer d’amis, qui se sont relayés en 4 étapes pour l’accompagner.

« Je voulais une bande de copains à mes côtés pour aller au bout. Alexandre Munoz un ami d’enfance a fait les premiers 55 KM, le second relais a été effectué avec mon frère Yoann Barelli, c’était important de partager ce moment avec lui pour moi. Le troisième relais a été effectué avec Guillaume Taupenas qui est un spécialiste de l’Ultra. Il m’a apporté toute son expérience sur une portion très difficile avec 40 km et 3000 m de D+. J’ai fait le dernier relais avec Kevin Miquel un de mes athlètes qui fait de l’Enduro et nous avons fait les derniers 30 Km sous la pluie. En parallèle Damien Rosso a fait les photos sur le parcours, et il a fait bien plus que cela car son expérience dans le milieu de l’Ultra m’a beaucoup aidé ».

Cette équipe s’est relayée et a assuré la logistique et l’assistance. Ils ont également bravé les éléments puisque la grêle s’est manifestée à Courmayeur, et la fin du parcours s’est réalisée sous une pluie terrible avec des chemins transformés en torrents de boue.

Après s’être élancé à 4h00 du matin de l’église de Chamonix, Nico rejoint le point de départ à 23h19 après 19h19mn40s d’effort d’intense. Exténué mais heureux.

« On a un peu perdu de temps mais notre objectif était vraiment d’aller au bout sans chercher la performance ! Nos ravitaillements étaient parfois un peu longs… On aurait pu gagner du temps mais l’essentiel est d’avoir terminé ! »
 

article-image

LE CHOIX DU MATÉRIEL DE NICOLAS FILIPPI POUR RÉALISER SON EXPLOIT

Pour réaliser son exploit, le choix de Nicolas pour le vélo s’est orienté vers le nouvel Epic Evo.

C’était pour moi le vélo idéal pour ce genre de challenge ! Le vélo est très léger, dans les moments de portage c’est vraiment un atout. Le vélo pédale très fort, et sa fourche 120 mm et la tige de selle télescopique amène du confort et permet de descendre sans risque. Pour l’occasion, j’avais monté un Ground Control en 2.30 et Fast Trak Grid en 2.10. Je n’ai eu aucun souci avec le vélo, et c’était vraiment le partenaire idéal pour cette aventure.

Au niveau de l’équipement Nico a pu compter sur la gamme d’équipement Specialized. Il était équipé d’un casque Ambush, portait une tenue Atlas et utilisait les chaussures MTB Expert. Le départ et l’arrivée s’effectuant de nuit, Nico a utilisé un éclairage Flux Expert.

Nico termine avec ces mots

LE MOT DE LA FIN

L’itinéraire est désormais créé et le premier temps de référence existe ! J’espère que d’autres pratiquants se lanceront dans l’aventure et relèveront le défi. Il y a un record à battre !

CHIFFRES CLÉS
167 KM
8200 de D+
Temps de référence 19H19 et 40S
Départ de l’église de Chamonix à 4h00
Arrivée 23h19 Chamonix
Voir le tracé sur Strava
Photos : Droz Photo