Le problème, c'est :

Nous sommes tous d’accord que le cyclisme est un beau sport mais si nous sommes honnêtes, il y a certains aspects de cette culture qui nécessiteraient d’être revus. Dans cette série, Jen Whalen roule avec des gens qui veulent partager leurs visions d’une transformation sociale en utilisant leur vélo comme microphone. La première étape c’est de commencer la discussion. On y va !

Le problème, c'est :

Nous sommes tous d’accord que le cyclisme est un beau sport mais si nous sommes honnêtes, il y a certains aspects de cette culture qui nécessiteraient d’être revus. Dans cette série, Jen Whalen roule avec des gens qui veulent partager leurs visions d’une transformation sociale en utilisant leur vélo comme microphone. La première étape c’est de commencer la discussion. On y va !

Si on peut rendre ça attrayant aux yeux des jeunes de quartier, on va changer la perception du sport.
Justin Williams

Justin Williams

Le problème, c'est : La représentation et l’inclusion

Justin Williams

Le problème, c'est : La représentation et l’inclusion

Il y a peu de sports où la culture est plus ancrée dans le traditionalisme que le cyclisme. Il y a toutes ces règles non écrites, ces voies à suivre pour devenir pro et en plus de ça : c’est un sport où les hommes blancs prédominent. Selon Justin Williams, le champion américain amateur de crit et route, cela doit changer. Jen Whalen a rencontré Justin pour parler de la représentation et de l’inclusion, ce qui nous a laissé penser à ce qu’on peut faire en tant qu’industrie pour faciliter l’accès à tous les gens au jardin clos qu’est le cyclisme sur route. Regardez et lisez plus en détails la perspective de Justin Williams, puis joignez-vous à la conversation.

Parfois, c’est difficile d’être assis dans une pièce et d’avoir une personne vous fixant dans les yeux, attendant que vous parliez. Rouler à coté de cette personne peut aider à commencer la discussion.
Heather Russell

Heather Russell

Le problème, c'est : Le cyclisme comme thérapie

Heather Russell

Le problème, c'est : Le cyclisme comme thérapie

Dans un sport ou la compétition est omniprésente et ou la souffrance est souvent mise de l’avant, c’est facile d’oublier que pour bien des gens, le sport est beaucoup plus que ça. Le vélo peut offrir bien plus que le pouvoir d’explorer. Ayant vécue un traumatisme sexuel, Heather Russell, fondatrice de Sacred Cycle, une organisation dédiée à aider les victimes de traumatismes sexuelles à sortir de leurs souffrances, se sent chanceuse d’avoir trouvé le chemin de la guérison à travers le vélo. On pense souvent que la liberté associée au vélo est de se promener d’un point A au point B. Cependant, comme Jen Whalen a apprise en roulant aux côtés de Heather, le cyclisme peut aussi permettre à l’esprit et au corps de se sortir de traumatismes.

L’idée que les gens ont de devoir maigrir avant de commencer à faire du vélo puisqu’il faut porter des vêtements ajustés…c’est une barrière à l’entrée pour bien des femmes !
Jenn Kriske

Jenn Kriske

Le problème, c'est : Le cyclisme et son complexe corporel

Jenn Kriske

Le problème, c'est : Le cyclisme et son complexe corporel

Jenn Kriske, fondatrice et chef à la direction de Machines for Freedom, est la preuve que lorsqu’un marché ne dessert pas adéquatement une partie de sa clientèle, il faut se lever et le faire soi-même. De la frustration est née la volonté d’un changement social. En ayant toute son attention sur l’inclusion de tous les types de corps dans le marketing et le design de vêtements de vélo, Jenn Kriske discute avec Jen dans son studio et lors d’une sortie de vélo de ce qu’elle a accomplie jusqu’à maintenant et comment elle entrevoit sa marque qui domine présentement au niveau de la représentation.